Blog

Le moral s'améliore dans l'industrie du bâtiment

02/02/2017

Catégorie :General 

 

La dernière enquête de l'Insee sur le climat conjoncturel dans l'industrie du bâtiment est encourageante pour le secteur. L'institut indique en effet que les chefs d'entreprise du bâtiment, interrogés en janvier 2017, considèrent que le climat des affaires s'améliore un peu. L'Insee détaille : "L'indicateur qui le synthétise gagne un point et retrouve son niveau de novembre 2016, juste au-dessous de sa moyenne de long terme (100). L'indicateur de retournement reste dans la zone de climat conjoncturel favorable".

 

L'Insee constate également qu'en janvier 2017, les entrepreneurs "sont bien plus nombreux qu'en décembre à signaler une hausse de leur activité passé". L'opinion des entrepreneurs sur les perspectives générales du secteur s'améliore également, le solde correspondant demeure au-dessus de sa moyenne de longue période. En revanche, le solde d'opinion sur l'activité prévue baisse de nouveau, et retrouve quasiment son niveau moyen de long terme.

 

Les commandes assurent 6,7 mois de travail


Les chefs d'entreprise sont également moins nombreux, en janvier par rapport à décembre, à indiquer une baisse de leurs effectifs au cours des trois derniers mois. Toutefois, l'institut note que le solde correspondant "reste bien en-dessous de sa moyenne de long terme".

 

Par ailleurs, l'enquête révèle que les carnets de commandes s'étoffent. Les entrepreneurs sont nettement moins nombreux à considérer leurs carnets de commandes peu garnis pour la période même si le solde correspondant reste inférieur à sa moyenne de long terme. L'insee précise : "Compte tenu de leurs effectifs, les entrepreneurs estiment que les commandes assurent 6,7 mois de travail, un niveau légèrement inférieur à celui du mois dernier et supérieur à sa moyenne de long terme (5,4 mois)".

 

Enfin, l'Insee souligne que 48 % des entrepreneurs rencontrent des difficultés de recrutement, soit un peu plus qu'en décembre mais nettement moins qu'en moyenne sur longue période (57 %).

 

Source : www.batiactu.com